Moïse Katumbi: “le président Kabila va créer une grande instabilité dans la région”

En tournée en Afrique du Sud la semaine dernière pour sensibiliser les dirigeants sud-africains et ceux de la Communauté des Etats d’Afrique Australe (SADC) autour de la situation en République démocratique du Congo, l’opposant Moïse Katumbi a une fois de plus dénoncé le processus électoral actuel.

Pour l’ancien Gouverneur du Katanga, la population congolaise souffre et a besoin d’un changement à la tête du pays. «Les Congolais ont besoin d’une vie meilleure. S’il y a une vie meilleure pour nous, nous ne nous enfuirons pas pour s’installer en Zambie, en Afrique du Sud ou dans d’autres pays. Le Congo est l’un des pays les plus riches du monde, et si vous pouvez voir ce qui se passe ici, la région se taisant, ce n’est pas bon. », a-t-il dit dans cette interview en Anglais. 

Moïse Katumbi affirme par ailleurs que le président Kabila, qu’il accuse chercher à se maintenir au pouvoir, risque de créer l’instabilité dans la sous-région; interpelant les autorités sud-africaines à intervenir.  “Le président Kabila va créer une grande instabilité dans la région. Il veut laisser le chaos total au Congo à cause de ce qu’il a fait en ne respectant pas la Constitution“, accuse-t-il.

La semaine dernière Katumbi et plusieurs leaders de l’opposition ont rencontré des haut-dirigeants de l’African National Congress (ANC, le parti au pouvoir à Pretoria) pour plaider leur cause. Dans un communiqué, l’ANC avait appelé le gouvernement sud-africain à tout mettre en oeuvre pour des élections apaisées en RDC.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…