RDC: Vers un consensus autour de la candidature de Félix Tshisekedi?

Vendredi à Kinshasa, au siège de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), c’est un Félix Tshisekedi inhabituel qui prend la parole. Entouré des dizaines de ses militants, le fils d’Étienne Tshisekedi est bien loin de l’extrémisme qui a joué au sein de ce traditionnel parti de l’opposition depuis des semaines. Il appelle à rassembler. “Combattantes et combattants, nous sommes à la dernière étape, nous sommes proches d’accéder au pouvoir. Je vous demande de cesser de vous quereller avec d’autres amis de l’opposition”, lance-t-il à l’endroit de ses militants.

Plus question de jubiler comme le faisait son Secrétaire général, Jean-Marc Kabund. Félix Tshisekedi s’adresse directement aux autres opposants, dont ceux qui ont été invalidés. “Nous savons que l’on a fait du mal à certains de nos amis, mais la vie ne s’arrête pas là. Nous demandons à nos amis-là [qui ont été invalidés] de nous faire confiance car nous allons continuer le combat à leurs noms”, dit-il. 

L’UDPS a changé. Derrière ce nouveau discours, ce parti de l’opposition veut surtout jouer le coup. En effet, après l’invalidation de Jean-Pierre Bemba et l’écartement de Moïse Katumbi de la prochaine Présidentielle, le parti fondé par Etienne Tshisekedi est peut-être la seule candidature viable encore en lice du côté de l’opposition. Néanmoins, pour battre le candidat de Kabila le 23 décembre prochain, il lui faut le soutien des autres opposants.

Une rencontre aura lieu à l’issue de l’intervention de Félix Tshisekedi, réunissant notamment des représentants du MLC et ceux de ENSEMBLE. L’UNC de Vital Kamerhe, toujours en lice, n’a pas été “invitée”, mais elle annonce néanmoins son soutien à l’initiative. Le courant semble à nouveau passé entre les principales formations de l’opposition qui projettent “des actions communes”.

Une autre rencontre est annoncée en Europe les jours à venir. Félix Tshisekedi, renseignent des sources du côté de l’UDPS, entend convaincre ses pairs de pouvoir soutenir sa candidature, tout en militant “ensemble” pour des élections “libres, transparentes et inclusives.”

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.