Présidentielle: la Cour Constitutionnelle invalide définitivement Muzito, réhabilite Badibanga et Ifoku

Pour l’ancien Premier ministre Adolphe Muzito, les juges de la Cour Constitutionnelle ont conclu que sa requête “recevable”, mais l’ont trouvé “non fondée”.  Pour cause, estime la Cour, il y a bel et bien conflit d’intérêt entre M. Muzito et son le Parti Lumumbiste Unifié (PALU), alors que l’ancien ministre est toujours député de cette formation politique.

La cour constitutionnelle estime par ailleurs que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a violé la loi concernant l’ancien Premier ministre Samy Badibanga.  Par ailleurs, Jeanne Ifoku,  seule femme en lice, initialement invalidée par la CENI, est aussi réhabilitée par la Cour Constitutionnelle.

D’autres décisions concernant notamment la candidature de l’opposant Jean-Pierre Bemba et celle d’Antoine Gizenga.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD. 

Yoweri Museveni envoie un message spécial à Joseph Kabila après son tête-à-tête avec Félix Tshisekedi

Près de deux semaines après avoir reçu le leader du principal parti de l’opposition en RDC, le président ougandais Yoweri Museveni a envoyé un “message spécial” au président Joseph Kabila.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.