Folles rumeurs sur la candidature d’Emmanuel Shadary
Emmanuel Ramazani Shadary saluant la foule qui l’accompagne à la CENI. Photo: PPRD

Le député national Jean-Baudouin Mayo,  Secrétaire Général de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC, opposition), était l’un des premiers à lancer cette polémique. Dans un tweet samedi après-midi, ce bras droit de Vital Kamerhe affirme que le candidat du pouvoir, l’ancien vice-premier minisitre de l’Intérieur Emmanuel Shadary ne serait pas éligible à la prochaine présidentielle.

La candidature de Shadary a toutes les chances d’être déclarée irrecevable par la CENI car déposée en violation de l’article 13 al 2 de la loi électorale. Il aurait dû démissionner du PPRD 3 mois au moins avant le dépôt. Dura lex sed lex. La CENI à l’épreuve“, dit-il dans son tweet qui a suffi pour enclencher une véritable polémique entre les deux camps.

Des partisans de l’opposition ont par la suite publié un document supposé être issu de l’actuelle loi électorale en application, confirmant effectivement que M. Shadary, également Secrétaire permanent du PPRD, parti présidentiel, n’était pas éligible.

 

Cependant, l’actuelle loi, votée en décembre dernier, diffère du morceau qui a été relayé sur internet et ne disqualifie pas le candidat du pouvoir. En effet, dans le document officiel, l’article 13 de la loi électorale stipule ce qui suit:

“Aux termes de la présente loi, on entend par liste, un document établi par les partis politiques, les regroupements politiques ou le candidat indépendant.

Chaque liste est établie en tenant compte de la représentation de la femme et de la personne avec handicap.

La non représentation de la femme ou de la personne avec handicap ne constitue pas un motif d’irrecevabilité de la liste concernée.”

Une situation que dénonce le Directeur de cabinet d’Emmanuel Shadary, l’avocat Mathieu Kitanga. “Ce document diffusé sur les réseaux sociaux est une ébauche de la loi électorale quand elle était en étude à l’Assemblée nationale. Elle a par la suite été supprimée“, explique-t-il, joint au téléphone par POLITICO.CD.

C’est sans conteste une manipulation orchestrée par des gens de mauvaise foi. La candidature d’Emmanuel Shadary ne souffre d’aucune illisibilité et reste maintenue”, insiste-t-il.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.