RDC: Tirs, colère et échauffourées à Lubumbashi

Les forces de sécurité congolaises ont déployé les gros moyens pour stopper plusieurs manifestations simultanées des partisans de Moïse Katumbi dans plusieurs coins de la ville de Lubumbashi. 

La coalition ENSEMBLE avait appelé ses partisans à marcher pour exiger le retour de leur leader, l’ancien gouverneur de la province du Katanga, a qui les autorités ont refusé l’entrée sur le territoire congolais via Kasumbalesa, au sud de Lubumbashi, le samedi et vendredi derniers. 

Tôt le matin, des centaines de femmes sont descendue dans les rues avec une banderoles réclamant le retour de Katumbi; jusqu’à camper devant le gouvernorat de la ville. 

La population réclame Katumbi


Dans plusieurs autres commune notamment au Golf, Kapemba et même au centre-ville, des dizaines de personnes formant des colonnes sont sorties dans les rues, scandant des cris hostiles au pouvoir congolais et à la gloire de Moïse Katumbi. 

Les forces de police et, selon des témoins, des Gardes Présidentielles ont surgi, tirant en l’air pour disperser ces mouvement. 

D’autres manifestants ont été également dispersés au centre-ville, où des tirs ont créé une situation de panique. “Nous avons entendu des rafales d’armes, les gens fuient dans tous les sens, j’ai vu même des militaires commencer à investir la ville“, explique un des passants aux journalistes de POLITICO.CD. 


Vers le sud, à Bongonga, des “tirs à l’arme lourde sont entendus”, confient plusieurs sources dans la ville. Des images diffusées sur internet montrent des colonnes des partisans chantant en la gloire de Moïse Katumbi un peu partout dans la ville.

Dans les quartiers populaires, la population a barricadé les rues, brûlant des pneus. Une situation qui force les forces de l’ordre à intervenir. Aucun bilan n’est pour l’air connu. 


Jusque 10h30 heure locale, la situation dans le centre-ville redevenait normale, alors que les magasins et commerces restaient fermés. Des tirs sporadiques sont néanmoins entendus un peu partout dans la ville. 

1 commentaire
  1. Ces informations en provenance de lubumbashi ne présagent rien de souhaitable! Des efforts doivent être entrepris dans les deux sens de manière à préserver les acquis de plusieurs années de dur labeur! Une fois de plus, paix, paix et paix!

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…