Aux côtés d’Olivier Kamitatu, son Directeur de cabinet et proche, ou encore ses Conseillers comme Salomon Della, Moïse Katumbi est arrivé, escorté par la police zambienne, alors que des milliers des partisans scandaient son nom le long de la route.

Sur place, il a été reçu par les autorités frontalières zambiennes. Selon des sources concordantes, des contacts sont en cours avec l’immigration congolaise pour voir si l’équipe de Moïse Katumbi peut franchir la frontière et entrer en République démocratique du Congo (RDC).

D’après des informations parvenues à POLITICO.CD, les présidents angolais João Lourenço, celui du Congo-Brazzville, Denis Sassou-Ngouesso et celui de la Zambie, Edgar Lungu ont entamé une médiation depuis la fin de la journée de vendredi entre Moïse Katumbi et les autorités congolaises. Ces discussions non-officielles n’ont encore aboutie à rien, mais visent à obtenir un retour de l’ancien gouverneur du Katanga dans le calme.

C’est le président zambien Lungu qui a initié ces échanges, craignant une dégradation de la situation après la situation tendue hier à Kasumbalesa.