« Je confirme que les relations entre la RDC et l’Angola sont au beau fixe », a dit le Président Joseph Kabila, ajoutant qu’il faut toujours les renforcer en ce qui concerne la coopération dans les domaines commercial et des infrastructures. Il a cité, à titre d’exemple, la voie ferrée du port de Lobito jusqu’à Kolwezi, en passant par Dilolo.

Remerciant l’invitation pour être en Angola, Joseph Kabila a souligné qu’il avait l’intention d’élargir les relations de coopération dans des domaines tels que le commerce et les infrastructures.

Le numéro un congolais a souligné que les questions soulevées pourraient aider à consolider de plus en plus les relations de coopération, et surtout celles liées à la sécurité à la frontière commune, au bénéfice des deux peuples. Il a également défendu la création de facteurs clés pour tirer parti des relations communes.

La rencontre entre les deux hommes d’Etat survient à un moment où la pression internationale reste sur Joseph Kabila, qui a déjà accompli deux mandats à la présidence de la RD Congo, le maximum autorisé par la constitution du pays.

Le Chef de l’État congolais n’a pas fait allusion à la préparation des élections dans son pays, bien que João Lourenço, qui l’a précédé, ait salué les mesures pour mener à bien les élections dans le pays voisin prévues pour décembre.