Présidentielle: Katumbi préféré candidat commun de l’opposition (sondage)

A quelques jours de la fin du dépôt des candidatures pour la prochaine Présidentielle, un sondage publié par des proches de l’opposition congolaise fait savoir que la candidature unique des forces anti-Kabila devient primordiale.

En effet, l’acquittement et le retour en scène de l’opposant Jean-Pierre Bemba chamboule les intentions de votes du côté de l’opposition fait savoir un sondage du Bureau d’Études, de Recherches, et de Consulting International (BERCI) et le Groupe d’étude sur le Congo (GEC) à l’Université de New York réalisé dans la première semaine de juillet 2018.

Si l’opposition n’a pas la capacité de s’unir pour une candidature unique, nos résultats indiquent que la coalition au pouvoir pourrait gagner une proportion des votes aussi importante que chaque candidat de l’élection en tête de lice de l’opposition“, note le communiqué publié à l’issue de ce sondage.

Ainsi, d’après ce sondage consulté par POLITICO.CD, la question d’une candidature unique de l’opposition rencontre une écrasante majorité du souhait de la population; ” La question est devenue d’autant plus importante depuis la libération de Bemba ; 57 % des répondants serait favorable à une candidature unique de l’opposition pour l’élection présidentielle”, affirme le communiqué.

Quant à savoir qui est le plus positionné pour représenter les opposants, l’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi l’emporte avec 28 %, alors que et Felix Tshisekedi arrive en deuxième position à 26 %. Jean-Pierre Bemba  ferme la marche à 20%.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…