À quelques jours du retour annoncé en RDC de Moïse Katumbi après deux ans d’exil, le député Jean-Bertrand Ewanga Isewanga s’est exprimé à POLITICO.CD pour éclairer l’opinion par rapport aux inquiétudes d’une éventuelle arrestation de l’opposant Katumbi une fois rentré en RDC.

Le porte-parole de la coalition Ensemble dément une quelconque idée d’arrestation de son leader à son arrivée vendredi à Lubumbashi comme prévue. “Au niveau de la cour suprême, le dossier de mercenaires a été reporté, le dossier de spoliation de l’immeuble est clair car son propriétaire c’est Katebe Katoto et le dossier sur la nationalité Italienne de Moïse Katumbi a été éclairci par le procureur de Milan. Pourquoi on arrêterait Katumbi? Il doit rentrer en homme libre au pays de ses ancêtres” a-t-il dit à POLITICO.CD.

L’éventualité est que nous sommes dans un pays de droits. Celui qui prendrait le risque d’arrêter illégalement quelqu’un aura une conscience troublé. Nous ne nous laisserons pas faire” prévient Ewanga, indiquant que le courage de Moïse Katumbi de rentrer au pays malgré ces dossiers judiciaires lui collés par le pouvoir obligera le pouvoir à fléchir.

Pour Jean-Bertrand Ewanga, Moïse Katumbi sera accueilli d’abord à Lubumbashi avant l’étape de Kinshasa où il ira déposer sa candidature à l’élection présidentielle de décembre prochain.