RDC:”Joseph Kabila est en déphasage avec les réalités vécues par la population” tance Mokonda Bonza

“Le président sortant a intentionnellement entretenu un flou quant à sa lecture de la constitution. Cette lecture biaisée empoisonne le climat politique déjà tendu et eloigne davantage le consensus tant recherché”, tance le professeur Florentin Mokonda Bonza, candidat déclaré à la présidentielle du 23 décembre 2018 au terme d’une réunion du comité exécutif de son regroupement politique : “Nouvelle Initiative pour le Congo (NIC)” pour décrypter le discours de Joseph Kabila devant le Congrès.

Pour le professeur Florentin Mokonda Bonza, le président sortant a dressé dans un discours plat, un bilan teinté d’une autosatisfaction méprisante.

L’ancien ministre et directeur de Cabinet du président Mobutu pense que les propos de Joseph Kabila ont démontré son total “déphasage” avec les réalités vécues par la population congolaise durant son règne.

Candidat déclaré pour remplacer Joseph Kabila à la tête du pays, le professeur Florentin Mokonda Bonza refuse de cautionner un processus électoral vicié, porteur des germes de conflit. Par conséquent, il demande au président sortant de respecter la Constitution et le bon fonctionnement des institutions de la république.

Kerima

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD. 

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…