Un dispositif sécuritaire impressionnant est déployé autour du bâtiment abritant le siège de la Commission Électorale nationale indépendante (Ceni) en perceptive du dépôt des candidatures pour les législatives nationales et présidentielle du 23 décembre 2018.

L’ambiance est inhabituelle, les éléments de la police déployés sur le lieu interdits aux automobilistes de stationner devant le siège de la centrale électorale.

En effet, le dépôt des candidatures pour les législatives nationales et présidentielle court de ce mercredi 25 juillet au 8 Août 2018. C’est pourquoi la Police a pris les dispositions nécessaires pour sécuriser le périmètre de ses installations en vue d’éviter tout débordement pouvant survenir lors du dépôt des candidatures  part les candidats ou leurs accompagnateurs.

Depuis le matin de ce mercredi, aucune candidature n’est enregistrée ni pour les dépurations nationales ni pour la présidentielle.

Espérons que ceux qui ont besoin de s’asseoir au palais du peuple, siège de l’Assemblée nationale se manifesteront dans les jours à venir comme on dit souvent les Congolais bougent souvent en dernière minute.

Pour la présidentielle, les états majors politiques sont en ébullition aussi bien du côté de l’opposition, qui doit se choisir un candidat commun, que du côté de la Majorité Présidentielle ou Front commun pour le Congo (FCC). Surtout que la Constitution et l’Accord du centre interdiocesain interdits à Joseph Kabila de briguer le troisième mandat.

Kerima