Le Congrès du MLC a accouché d’une “intronisation” ce vendredi dans l’ouest de Kinshasa. Son éternel président Jean-Pierre Bemba été reconduit sans surprise à la tête du parti pour un mandat de 5 ans. Il a dans la foulée été investi unanimement comme candidat du MLC à la prochaine présidentielle.

Bemba qui n’était pas présent à ce Congrès qui s’est ouvert depuis hier, s’est adressé à ses partisans par liaison téléphonique, promettant de regagner le pays bientôt. “Je vous remercie pour votre confiance renouvelée en ma personne en tant que président national du parti pour cinq ans et en tant que candidat président de la République. Merci à tous les participants au congrès venu de l’intérieur et de l’extérieur du pays. Je reviens bientôt”, a-t-il dit sous les acclamations de ses partisans.

Autre bonne nouvelle, l’ancien vice-président a reçu son passeport diplomatique aujourd’hui. “Il est entré en possession de son passeport aujourd’hui. Nous sommes donc en train d’organiser son retour au pays“, confirme le député Fidèle Babala, Secrétaire général adjoint du MLC, joint au téléphone vendredi par POLITICO.CD.

Jean-Pierre Bemba réside temporairement en Belgique depuis son acquittement et sa libération sous condition, dans l’attente du verdict final de son second procès à la CPI. Le 4 juillet dernier, la Chambre d’appel a attendu la Procureure  et les avocats de Bemba dans ce procès où l’ancien vice-président a été condamné pour subordination de témoin. Un peu plus tôt dans la journée, son bras droit Fidèle Babala s’expliquait sur les raisons de cette absence.

“Il n’y a jamais été question qu’il soit là“, affirmait le Secrétaire général adjoint du MLC. Selon lui, l’ancien Chef rebelle se prépare plus tôt à regagner la capitale congolaise les prochains jours pour y déposer sa candidature. “Le Congrès se clôture aujourd’hui, le Président [Bemba] sera investi candidat du parti à la Présidentielle même s’il n’est pas là. Mais les préparatifs sont en cours pour son grand retour. Il sera à Kinshasa pour déposer sa candidature à la Présidentielle“, explique-t-il, joint ce vendredi au téléphone par POLITICO.CD.

A Kinshasa, les dépôts des candidatures pour la présidentielle s’ouvrent le 24 juillet et prennent fin le 8 aout 2018.  Au début du mois, les autorités congolaises ont autorisé à l’opposant Jean-Pierre Bemba, en sa qualité de Sénateur, d’obtenir un passeport diplomatique pour son retour au pays.