Pour les Etats-Unis, Kabila peut devenir “un héros s’il organise les élections en fin d’année”

Jennifer Haskell, chargée d’affaires à l’ambassade des États-Unis à Kinshasa, RDC a pris la parole à la réception de l’ambassade pour célébrer le jour de l’indépendance des États-Unis écrit le compte Twitter de l’ambassade Américaine en RDC.

Le Président Kabila peut devenir un héros dans l’histoire congolaise, s’il façonne, en décembre de cette année, le premier transfert pacifique, crédible et démocratique du pouvoir de son pays” a déclaré Jennifer Haskell.

Pour la chargée d’affaires à l’ambassade Américaine à Kinshasa, un discours politique ouvert, robuste et parfois confortable — qui passe forcément par une presse libre et vigoureuse — est la fondation d’une démocratie dynamique. “Ce genre de discours politique mène à de nouvelles idées, à de meilleures politiques et à une nation plus forte”, estime la diplomate Américaine.

Appelant à une totale mobilisation de la population Congolaise pour ce rendez-vous historique du 23 décembre prochain qui mettra le pays sur les rails de jeunes démocraties de l’Afrique Centrale, Haskell interpelle: “Chaque électeur congolais doit s’engager à se rendre aux urnes pour voter le vingt-trois décembre prochain.

Les États-Unis ont réitéré leurs positions de voir la République Démocratique du Congo organiser les élections présidentielles en fin d’année pour couronner les efforts entrepris en décembre 2016 par la classe politique Congolaise, qui avait trouvé un accord sur le mode de gestion de la RDC au lendemain de l’expiration du second et dernier mandat de Joseph Kabila.

Plusieurs responsable Congolais impliqués dans le blocage du processus électoral ont été interdit de voyage aux États-Unis a annoncé le département d’État Américain le week-end dernier. Bien que les identités des personnalités sanctionnées n’ont pas encore été relevées, il est clair que ces sanctions concernent la ceinture présidentielle, souvent accusée par la communauté internationale de manœuvrer pour bloquer le processus électoral, en vue d’assurer le maintien au pouvoir de l’actuel président Congolais.

Fiston MAHAMBA

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.