Depuis la suspension du coordinateur national de l’ITIE , ce mécanisme permettant à la population d’avoir des informations relatives aux données des industries extractives est dirigée par un coordinateur national intérimaire nommé par le Ministre du Plan .

Réunis en atelier d’évaluation de la mise en œuvre de l’ITIE à Kinshasa, les acteurs de la société civile impliqués dans ce processus tiennent au recrutement du coordinateur national afin de combler ce vide.

Dans le cadre de la mise en œuvre de l’ITIE/RDC, le processus de validation du Congo-Kinshasa préoccupe toutes les parties prenantes pour que les mesures correctives envisagées dans le rapport d’auto-évaluation de parties prenantes soient mise en œuvre avant le 1juillet 2018“, affirment -t-ils.

Kerima