Dans une vidéo rendant hommage à l’activiste du mouvement citoyen Lutte pour le changement, Luc Nkulula, mort dans un étrange incendie de sa résidence, l’artiste musicien Tiken Jah Fakoly appelle la communauté internationale, Amnesty International et toutes les instances internationales à lancer une enquête pour faire une lumière sur les circonstances ayant conduit à la mort de ce fervent membre de la LUCHA.

Luc Nkulula est mort dans un incendie suspect de sa maison. J’interpelle la communauté internationale à faire la lumière sur les circonstances qui ont conduit à la mort de Luc Nkulula. Qu’on sache qui a mis le feu sur la maison et qu’il soit puni” suggère l’artiste.

Luc Nkulula est un soldat de l’éveil de conscience qui est mort sur le front. Les mouvements citoyens actifs en Afrique sont la lumière, les phares pour la population” ajoute-t-il.

Tiken Jah Fakoly a promis que le combat de Luc Nkulula continuera à travers l’activisme citoyen. “Ce que j’aimerai dire à Luc malgré qu’il n’est plus parmi nous est que nous ne baisserons pas les bras. Nous allons continuer son combat qui était celui de démontrer aux autorités Africaines que c’est le peuple qui détient le pouvoir” a dit Fakoly.

Hostile envers les autorités qui s’accroche au pouvoir en Afrique à travers ses textes, Tiken Jah Fakoly avait été refoulé à Kinshasa en 2015 alors qu’il était invité pour y livrer un concert. Kinshasa avait indiqué que l’artiste n’avait déclaré qu’il venait mener des activités rémunérés lors de son application pour un visa Congolais.

Fiston MAHAMBA