RDC: Bemba en Belgique avec un visa de 90 jours

C’est tard le soir du  vendredi 15 juin 2018 qu’un convoi motorisé de la Cour Pénale internationale (CPI) a conduit Jean-Pierre Bemba en Belgique, notamment dans  la commune de Rhode-Saint-Genèse où est situé son domicile familial. Le leader du MLC doit y séjourner en attendant le verdict final de son deuxième procès à la CPI.

En effet, le 8 juin 2018, dans l’affaire Le Procureur c. Jean-Pierre Bemba Gombo (« affaire principale » devant la CPI), la Chambre d’appel a décidé, à la majorité, d’acquitter Bemba des charges de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité qui auraient été commis en République centrafricaine.  La Chambre d’appel de la CPI a indiqué qu’il n’y avait pas lieu de maintenir M. Bemba en détention dans le cadre de l’affaire principale et qu’il revenait à la Chambre de première instance VII de déterminer si sa détention demeurait justifiée en vertu de sa condamnation pour des atteintes à l’administration de la justice dans une autre affaire.

Le 12 juin 2018, la Chambre de première instance VII a ordonné la mise en liberté provisoire sous conditions spécifiques du leader du MLC après avoir tenu une audience et reçu les observations des parties sur le maintien en détention de Bemba compte tenu de tous les facteurs pertinents et des circonstances de l’affaire dans son ensemble, la Chambre de première instance a considéré que les conditions juridiques d’un maintien en détention ne sont pas remplies.

Cependant, 10 ans après son emprisonnement, Jean-Pierre Bemba n’avait alors aucun document de voyage. Et alors que des rumeurs courent sur les réseaux concernant une nationalité belge ou portugaise qu’il détiendrait, la CPI a dû faire une demande spéciale auprès des autorités belges pour un titre temporaire de séjour.

Au final, la Belgique a octroyé un visa l’autorisant Bemba à rester dans un premier temps jusqu’à 90 jours sur son sol.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.