Selon des médias belges, le leader d’ENSEMBLE voyageait avec le vieux passeport semi-biométrique annulé depuis l’année dernière en RDC. Par ailleurs, la police belge l’aurait intercepté parce que  la profession indiquée sur son passeport n’était pas correcte. “Il y avait une autre page d’identité dans son passeport“, rapporte notamment Het Laatste Nieuws.

Selon de ses proches, l’ex-gouverneur du Katanga est libre. “Il a obtenu un permis de séjour temporaire“, explique-t-il. Selon lui, Katumbi devrait se rendre en Russie où a débuté pour assister à la Coupe du monde de football. Pendant le contrôle de son passeport, un problème est apparu. “Une fausse page d’identité avait été jointe à son passeport”, témoigne une source policière.

Il n’y a eu aucune falsification. Il s’agit de son passeport semi-biométrique qui a été annulée. Au moment du scan, on s’est rendu compte qu’aucun donnée n’était lisible. On n’a pas compris pourquoi“, explique-t-il.  Selon lui, il s’agit visiblement d’une “embuscade politique”.