Dans un discours ce mercredi 06 juin,  le président ougandais, Yoweri Museveni,  a déclaré que les rebelles ADF étaient protégés par le gouvernement congolais et les nations unies.

Yoweri Museveni l’a dit pendant qu’il dressait un bilan sur l’etat de la nation.
Sur le point sécuritaire, le président ougandais a souligné la victoire de l’armée ougandaise sur les rebellions de Joseph Koni et l’ADF avant de déclarer que certains ADF étaient protégés par la RDC et l’ONU.

Les terroristes de l’ADF sont toujours au Congo, conservés là, par l’ONU et le gouvernement congolais. S’ils étaient rentrés ici, ils seraient déjà vaincus” a dit Yoweri Museveni.

La rébellion ougandaise de l’ADF (Allied democratic forces) créé en Ouganda vers 1990, est présente dans la région de Beni depuis 1995.

La société civile locale l’accuse d’avoir tué plus de 1000 personnes depuis 2014, sans compter plusieurs enlèvements de civils et autres forfaits.

*Sammy Mupfuni*