RDC: Joseph Kabila en Angola “dans les prochains jours” pour y rencontrer João Lourenco

Selon ce document, qui rapporte des propos tenus par le Président angolais au cours d’une conférence commune avec le Président Emmanuel Macron à l’Elysée, João Lourenco souhaite que cette rencontre puisse se réaliser, soutenant «qu’il n’y a aucune conspiration contre la RDC, ni la prétention d’intervenir dans ses affaires intérieures».

«La RDC est un pays avec près de cent millions d’habitants et fait frontière avec neuf pays africains, ceci pour dire qu’aucun d’entre nous ne veut voir s’installer l’instabilité en RDC, qui entraînerait des conséquences dans la région de l’Afrique centrale, dans la région des Grands lacs et même dans celle de la SADC », a déclaré le chef de l’Etat angolais, cité par ce communiqué, qui évoque la contribution des pays voisins pour une meilleure tenue des élections libres, transparentes et crédibles en RDC.

Le angolais João Lourenço est arrivé depuis dimanche dernier à Bruxelles pour une visite d’Etat. Il a été reçu ce lundi à Bruxelles par le roi des Belges Sa Majesté le Roi et le Premier Ministre belge. Dans un communiqué commun, le vice-Premier Ministre et ministre belge des Affaires Etrangères Didier Reynders et son homologue angolais Manuel Domingos Augusto confirment l’engagement de leurs deux pays pour la tenue des élections en République démocratique du Congo.

L’Angola et la Belgique réaffirment l’importance d’organiser des élections crédibles, libres et transparentes le 23 décembre, conformément à  l’accord de la Saint-Sylvestre et au calendrier électoral publié par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), annonce un communiqué consulté par POLITICO.CD.  “Face aux enjeux majeurs dans ce pays, ils [les deux pays] saluent l’engagement de la région et les messages concordant entre ceux-ci, l’Union Africaine, les Nations Unies et l’Union Européenne“, note ce communiqué.

Un peu plus tôt dans la journée, João Lourenço s’est une fois de plus confié sur la situation en République démocratique du Congo.  “La RDC a plus de 2500 kilomètres de frontière avec l’Angola. Seulement pour cette raison, il est dans l’intérêt de l’Angola qu’il y ait une stabilité dans ce pays voisin“, a-t-il souligné lors d’une interview accordée récemment à la chaîne de télévision Euronews.

Avec ACP.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…