Le communiqué issu de cette rencontre note notamment le rejet d’un troisième mandat de Joseph Kabila, l’exigence de la tenue des élections couplées en une seule séquence le 23 décembre prochain, le rejet de la machine à voter, la restructuration de la CENI, le nettoyage du fichier électoral, l’application de mesures de décrispation politique contenues dans l’accord de la Saint Sylvestre, l’inclusivité du processus électoral et la sécurisation de tous les acteurs politiques pendant la période préélectorale, électorale et post électorale.

Ancien Premier ministre sous Kabila, Adolphe Muzito Fumutshi s’est démontré discordant avec Antoine Gizenga, un des militants de l’indépendance au côté de Patrice Emery Lumumba, notamment sur la continuité du mariage politique entre le Parti Lumumbiste Unifié, PALU et la famille politique du président Joseph Kabila.

En Europe depuis quelques mois, Adolphe Muzito Fumutshi fait de sorties médiatiques critiques sur la gestion actuelle de la République et contre tout éventuel report des élections présidentielles prévues en fin d’année.

Fiston MAHAMBA