RDC: Des banderols des Catholiques dénonçant un 3ème mandat de Kabila arrachées à Kinshasa

Devant le Centre interdiocésain, non loin du palais présidentiel à Kinshasa, plusieurs banderoles étaient affichées depuis le vendredi, appelant à s’opposer à un éventuel troisième mandat du président Kabila, interdit par la Constitution. “Pas de révision constitutionnelle” pouvait-on lire sur l’un d’elles; ou encore: “Pas de 3ème mandat présidentiel“, pouvait-on lire sur une autre.

Ces banderoles, déployées également dans plusieurs coins de la capitale, ont fini par énerver les autorités de la ville, dont le bourgmestre de la commune de la Gombe, qui aurait alors ordonner leurs retraits. Au siège de la CENCO ou partout ailleurs, ces affiches n’ont plus été visibles dès le samedi.

L’initiative des prêtres catholiques intervient alors des rumeurs sur une éventuelle candidature du président Kabila aux prochaines élections enflent. En effet, alors que le Président, qui a achevé son deuxième et dernier mandat le 20 décembre 2016, ne peut plus se représenter, plusieurs affiches lors des meetings des partis de la majorité annoncent sa candidature aux scrutins prévus le 23 décembre 2018.

La Présidence congolais a été obligée de démentir des rumeurs relayées par des réseaux sociaux et confirmant cette éventuelle candidature. Cependant, Stanley Mbayo Pelesa, président du MIR, membre de la Majorité Présidentielle, a fait savoir que son parti va présenter la candidature de Joseph Kabila à la présidentielle.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

Yoweri Museveni envoie un message spécial à Joseph Kabila après son tête-à-tête avec Félix Tshisekedi

Près de deux semaines après avoir reçu le leader du principal parti de l’opposition en RDC, le président ougandais Yoweri Museveni a envoyé un “message spécial” au président Joseph Kabila.

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.