RDC: Un émissaire du gouvernement belge chez Kabila
Photo d’archive.

Le ministre d’Etat belge François-Xavier de Donnea a rencontré lundi à Kinshasa le ministre congolais des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, lui remettant un  des messages du gouvernement belge adressés à son homologue de la République démocratique du Congo (RDC) “dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre deux pays“, a rapporté l’agence congolaise de presse (ACP) reçue mardi à Bruxelles.

Toujours selon l’ACP, M. de Donnea, un ancien ministre de la Défense, a affirmé “qu’il était de grand intérêt pour que la Belgique et la RDC puissent résoudre la crise diplomatique qui les secoue“,  assurant que le Premier ministre belge (Charles Michel) est favorable à discuter avec les plus hautes autorités de la RDC.

Il y a une volonté de maintenir et de renforcer le dialogue pour aboutir à des solutions à nos problèmes afin que les relations entre les deux Etats soient consolidées. La volonté de la Belgique est de trouver un régime de croisière normale dans ses relations avec le Congo“, a poursuivi M. de Donnea, toujours selon l’ACP.

Kagame et Lourenço bientôt à Bruxelles

Cette visite intervient alors que le président angolais João Lourenço effectuera une visite officielle en Belgique du 3 au 5 juin. Il doit y rencontrer le roi Philippe, le Premier ministre Charles Michel et le vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères, Didier Reynders, rapporte notamment Jeune Afrique. Par ailleurs, la Belgique s’apprête également à recevoir “presque simultanément”, le Rwandais Paul Kagame, également président en exercice de l’Union africaine (UA), qui y séjournera en effet du 4 au 6 juin, à l’occasion des Journées européennes du développement.

Les deux présidents ont été reçus en France en l’espace d’une semaine par le président Emmanuel Macron, annonçant dans la foulée une “initiative” sur la crise en RDC, provoquant la colère de Kinshasa.

Par ailleurs, les relations entre Bruxelles et Kinshasa sont plongées dans une crise profonde depuis le début de l’année, quand le gouvernement belge a décidé “une révision fondamentale” de la coopération avec les autorités congolaises jusqu’à “l’organisation d’élections crédibles” en RDC. En représailles, le gouvernement congolais a ordonné à la Belgique de fermer son consulat général à Lubumbashi, le chef-lieu de la province du Haut-Katanga (sud-est), de mettre fin aux activités de sa nouvelle agence de développement (Enabel) et de fermer la Maison Schengen à Kinshasa – une sorte de consulat européen géré par la Belgique.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.