Mukwege appelle à une transition sans Kabila

« En 20 ans, rien n’a changé au Congo », dit le Dr Denis Mukwege. Les trois professeurs en viennent alors à stigmatiser la stratégie du chaos et de violence orchestrée par un groupe d’individus qui a « pris en otage la population de tout un pays ».

«Seul un processus électoral totalement libre, juste et transparent peut donner le coup d’envoi à une amélioration de la situation. Mais par quel miracle un gouvernement qui a spolié le peuple, bradé le pays, qui n’a jamais rien fait pour améliorer la situation organiserait ces élections dans les 6 mois ? Si la crise politique continue, la crise humanitaire va se poursuivre», s’interrogent -ils au cours d’un point de presse tenu dans la capitale belge.

Pour le professeur Maindo, réclamer une transition sans les politiciens s’impose « parce que toutes les institutions en place en RDC sont illégitimes depuis de longs mois, voire des années. Par ailleurs, les élections sont improbables pour cette année tant l’espace politique est verrouillé, la liberté d’expression baffouée et que dire d’un fichier électoral où près de 25 % des électeurs sont sujets à caution.

Fort de ce constat, le docteur Mukwege, soutenu par ses deux condisciples Maindo et Mbata se lance dans son credo. «Nous faisons appel aux pays amis pour soutenir le peuple congolais, pour mettre en place un mécanisme de transition citoyen sans Kabila».

L’objectif ici est de mobiliser les Congolais pour qu’ils se dressent et fassent bloc face aux plans du gouvernement qui entend faire perdurer le pouvoir de Monsieur Kabila.

« Nous ne nous battons pas contre un homme ou un gouvernement », insite le professeur Maindo, « nous luttons pour qu’un avenir meilleur se dessine enfin pour ces millions de Congolais qui endurent l’enfer sur terre. »

«J’appelle le peuple congolais à se mettre debout comme un seul homme pour résister contre l’asservissement », reprend le docteur Mukwege, avant de poursuivre, « il faut substituer la lutte de positionnement par une lutte de libération ».

Kerima

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.