Mende à Macron: “personne n’a le droit de parler de la RDC sans nous”

Le gouvernement de la RDC manifeste officiellement son inquiétude concernant la sortie du président français Emmanuel Macron le mercredi dernier, annonçant un “plan” en concertation avec le Rwanda et l’Angola.

“Nous ne reprochons rien au président Français, Monsieur Macron. Nous avons posé une question: l’ambassadeur a été reçu samedi, et nous attendons la réponse: la question consiste à savoir ce qui a bien pu être dit entre lui et le président du Rwanda concernant la République du Congo sans que nous le sachions“, affirme Lambert Mende durant une conférence de presse ce lundi à Kinshasa.

En effet, lors de la visite du président rwandais Paul Kagame à l’Elysée, Emmanuel Macron est venu alimenter l’inquiétude avec une déclaration qui n’a pas manqué d’intriguer à Kinshasa. “Nous avons aussi évoqué la situation en République démocratique du Congo. La position de l’Union Africain et des pays de la région est pour moi essentielle, j’y suis très attaché et, je peux dire ici, que nous partageons constamment avis et position, et que la France soutient l’initiative prise par le président de l’Union Africaine en lien étroit avec le président angolais“, a-t-il dit.

Le porte-parole du gouvernement révèle que Kinshasa a officiellement adressé une question à la France pour s’expliquer sur cette sortie du président Macron. “A aucun moment il nous a cité comme objet de ces discussions qui auront lieu entre lui, le président du Rwanda et l’Angola. Comment il peut se faire que l’on puisse parler de la République démocratique du Congo, sans la République démocratique du Congo“, interroge M. Mende.

Nous avons posé cette question en fonction de l’expérience que nous avons. Nous voulons préserver nos intérêts. Personne n’a le droit de parler de nous sans nous. Si tel n’est pas le cas, le peuple congolais s’assumera, comme par le passé“, ajoute-t-il.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…