Ebola: un prêtre catholique contaminé par le virus à Mbandaka

L’information diffusée sur les réseaux sociaux a été confirmée par une source via l’Agence France Presse. “Nous avons placé en quarantaine un prêtre du diocèse de Mbandaka-Bikoro qui a été testé positif” au virus Ebola, a-t-elle déclaré.

Un peu plutôt, des images de Monseigneur Fridolin Ambongo, coadjuteur de l’archevêque de Kinshasa, priant sur ce prêtre ont été diffusée sur les internet.

Mercredi, les autorités congolaises avaient appelé à la prudence sur les informations concernant cette neuvième épidémie en RDC depuis 1976, soulignant que le ministère de la Santé était la seule instance habilitée à communiquer sur l’épidémie.

L’épidémie d’Ebola s’est déclarée le 8 mai à Bikoro, à 600 km de Kinshasa, à la frontière avec le Congo-Brazzaville. Elle s’est ensuite propagée à la ville de Mbandaka, peuplée de 1,2 million d’habitants. Selon un décompte de l’OMS, 58 cas ont été recensés. Une vaccination ciblant le personnel soignant, les contacts des malades et les contacts des contacts est en cours depuis lundi.

Selon le ministère congolais de la Santé,  au total 52 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 31 confirmés, 13 probables et 8 suspects. 3 nouveaux cas suspects ont été également rapporté jeudi, dont 2 à Bikoro, 1 à Iboko.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…