Selon cette source, membre de la commission qui sera mise en place pour les funérailles de Tshisekedi, l’enterrement, qui dépend des travaux préparatoires, devrait intervenir “avant le 30 juin” 2018.

Un accord a été signé le 24 avril dernier à Kinshasa mettant en place une commission spéciale pour organiser les funérailles d’Étienne Tshisekedi, décédé depuis février 2017 mais dont les obsèques sont bloquées dans un bras de fer entre sa famille et les autorités congolaises.

Les 3 parties (Gouvernement, Famille et Udps) ont reconnu l’urgence d’organiser les funérailles de l’Ancien Premier Ministre dans un très proche avenir, peut-être même avant le 30 juin. Mais tout reste conditionné par l’exécution des travaux de construction du caveau dans la concession familiale de N’sele“, renseigne notre source.

Selon cet accord, Etienne Tshisekedi devrait être enterré dans une concession familiale à N’sele, dans l’Est de Kinshasa, alors que ses obsèques auront lieu au Palais du peuple, siège du Parlement congolais, au centre-ville.