Moïse Katumbi: Joseph Kabila “envoie des gens chargés de m’assassiner”

Le candidat déclaré de la plateforme ENSEMBLE à la prochaine présidentielle a fait sensation dans cette interview qui risque de faire parler d’elle. Expliquant sa situation personnelle, Moïse Katumbi affirme que le président congolais, Joseph Kabila ne dormais plus à cause de son activisme politique.

“A cause de moi, Joseph Kabila ne dort pas, il sait de quoi je suis capable. Mais moi aussi je le connais…” dit-il, avant d’accuser le président congolais:  “Il envoie des gens chargés de m’assassiner, même en Europe, même en Belgique. Je suis sa cible. Mais tout cela n’est rien. Celui qui est au pouvoir est déjà « plafonné », il a atteint ses limites.”

Par ailleurs, Katumbi accuse également Kabila de ne pas vouloir organiser les élections. “En réalité, je crois que Kabila ne veut pas aller aux élections. A sa place, j’aurais démissionné, mais lui, il cherche comment tricher, comment changer la Constitution”, affirme-t-il. 

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.