Moïse Katumbi: Joseph Kabila “envoie des gens chargés de m’assassiner”

Le candidat déclaré de la plateforme ENSEMBLE à la prochaine présidentielle a fait sensation dans cette interview qui risque de faire parler d’elle. Expliquant sa situation personnelle, Moïse Katumbi affirme que le président congolais, Joseph Kabila ne dormais plus à cause de son activisme politique.

“A cause de moi, Joseph Kabila ne dort pas, il sait de quoi je suis capable. Mais moi aussi je le connais…” dit-il, avant d’accuser le président congolais:  “Il envoie des gens chargés de m’assassiner, même en Europe, même en Belgique. Je suis sa cible. Mais tout cela n’est rien. Celui qui est au pouvoir est déjà « plafonné », il a atteint ses limites.”

Par ailleurs, Katumbi accuse également Kabila de ne pas vouloir organiser les élections. “En réalité, je crois que Kabila ne veut pas aller aux élections. A sa place, j’aurais démissionné, mais lui, il cherche comment tricher, comment changer la Constitution”, affirme-t-il. 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

Yoweri Museveni envoie un message spécial à Joseph Kabila après son tête-à-tête avec Félix Tshisekedi

Près de deux semaines après avoir reçu le leader du principal parti de l’opposition en RDC, le président ougandais Yoweri Museveni a envoyé un “message spécial” au président Joseph Kabila.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.