Kinshasa, ainsi que plusieurs villes de l’ouest, notamment Boma et Matadi, y compris Kananga ont été plongées dans le noir peu après 20H ce voir. D’après des sources proches de la Société nationale d’électricité (SNEL), cette situation est liée à un dysfonctionnement suite à l’installation des nouveaux matériels.

Toujours d’après la SNEL, c’est près de 90% de la capitale congolaise qui a été touchée par cette coupure, provoquant un vent de panique au sein de la population où beaucoup ont manifesté de l’inquiétude. Seul le quartier présidentiel dans la commune de Gombe semble avoir échappé à cette situation, alors que plusieurs restaurants du centre-ville ont fonctionné sous groupes électrogènes.

La situation semble néanmoins sous contrôle, renseigne-t-on toujours du côté de la SNEL, promettant un rétablissement “avant minuit”.