Selon l’opposant congolais, cadre de la coalition électorale “ENSEMBLE”, soutenant Moïse Katumbi, plusieurs véhicules “bourrés” des policiers, dont des membres de la Garde Présidentielle ont fait irruption autour de sa résidence peu avant-midi, dans un quartier de Lubumbashi, au sud-est de la République démocratique du Congo.

Ils ont armés jusqu’aux dents. Il y a des policiers, des militaires et mêmes des Gardes présidentielles“, explique-t-il joint au téléphone par POLITICO.CD.

“Ils sont venus empêcher mes gens de participer à une réunion, je dis bien une réunion. On ne parle même pas de manifestation. C’est vraiment incroyable“, ajoute-t-il.

M. Kyungu affirme contenir ses partisans, une centaine, à l’intérieur de son domicile pour éviter des affrontements. “C’est ça la décrispation de Kabila, l’hypocrisie même. Nous sommes sous une dictature féroce. Comment aller aux élections dans ces conditions?” interroge-t-il.

Les autorités tant de Lubumbashi, que celles de la Police nationale à Kinshasa sont restées injoignables aux appels de POLITICO.CD.