Selon le maire de la ville de Goma qui s’exprimait à la presse, l’identité des assaillants n’est pas encore connue jusqu’à présent.

Les services de sécurité ont ouvert des enquêtes pour identifier ces assaillants qui se sont attaqués aux populations civiles” a déclaré Kyese Muyisa, qui était en pleine réunion pour statuer sur cette nouvelle forme d’insécurité.

Le maire de Goma indique que ce sont les enquêtes qui donneront la conclusion si ces actes sont l’œuvre du banditisme urbain ou d’autre origine.

Une colère contre les autorités incapables de sécuriser la population

Dans le quartier Mugunga, situé à l’ouest de la ville de Goma, les activités sont restées paralysées suite à la gronde des habitants de cette contrée qui ont barricadé la principale route menant vers le territoire de Masisi. Les habitants ont indiqué manifester contre l’intervention tardive de la police et la flambée de l’insécurité aux heures nocturnes dans cette partie.

Nous demandons au président de la République de démissionner car n’arrivant à garantir la sécurité pour le peuple” s’indigne sous une vive colère un habitant du quartier.

Ce dernier indique que le bilan avancé pourrait être revu à la hausse car les assaillants tirait sur toute personne qui passait par le lieu de l’incident.

Une présence des troupes policières est perceptible dans la zone, afin de pouvoir prévenir tout débordement.