Les dessous d’un petit règlement de comptes entre Tshibala et Mukoko

«Le Premier ministre Bruno Tshibala a tenu des propos contradictoires à ceux qu’il a eu devant le Directeur Mukoko durant plusieurs rencontres qu’ils ont eu ». C’est un cadre de l’ex-ONATRA qui confie cette information samedi à POLITICO.CD, au lendemain d’une sortie très remarquée du Premier ministre congolais.

Si, d’emblée, Bruno Tshibala semble avoir joué du populisme devant des agents en furie, il semble néanmoins que le Premier ministre ait bien calculé son coup, faisant payer à Danier Mukoko Samba, lui-même ancien vice-Premier ministre, un vieux litige qui date de l’année dernière.

En effet, nous sommes en 2017. La RDC est dirigée sans budget national. Intronisé depuis décembre, Samy Badibanga est remplacé en avril par Bruno Tshibala sans faire adopter une loi de finances à l’Assemblée nationale.  Cependant, le tout nouvel arrivant à la Primature va étonner tout le monde. Alors que le pays traverse une crise politico-économique, il fait déposer un budget en hausse de plus de 68%.

Mukoko a douté du budget présenté par Tshibala

“Nous sommes un gouvernement des missions. Le projet de budget que je viens de déposer prend essentiellement en compte les préoccupations essentielles qui résument les missions principales assignées à notre gouvernement“, se targue Bruno Tshibala lors d’une présentation à l’hémicycle.

Un homme se fait alors remarquer dans les critiques. Il ne s’agit autre que de… Daniel Mukoko Samba. Le professeur est alors dans son domaine de prédilection: les finances et les chiffres. Il estime que le pays est dans une situation exceptionnelle, en pleine crise. Pour lui, il est inconcevable qu’une telle hausse soit possible.

J’avoue que je n’ai pas lu dans les détails ce texte. Mais dans la présentation qu’on a faite, j’ai cru comprendre que ce réajustement est dû à la mise en place des taux revus à la hausse dans la perception de recettes“, affirme Daniel Mukoko Samba au micro de Top Congo FM le 15 juin 2017.

Pour revoir à la hausse son budget, Bruno Tshibala s’est appesanti sur un certain nombre de mécanismes. Le professeur Mukoko rappelle que ces mesures prennent du temps pour être effectives. “Ce budget sera promulgué sûrement à la fin de ce mois de juin ou au début du mois de juillet prochain. Je trouve quand-même difficile que ces mesures fiscales nous conduisent au doublement presque du budget pour l’exercice 2017“, dit-il alors.

Du côté de la Primature, la sortie semble avoir coincé dans la gorge du Premier ministre. Il aurait dès lors garder une vieille dent contre l’ancien cadre du Palu.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Comment Nangaa a définitivement flingué ses machines!

Si la Commission électorale comptait sur l’expertise britannique pour imposer une légitimité internationale en faveur des machines à voter très contestées au pays, c’est désormais chose perdue.

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.