Cette invitation suit la lettre d’information adressée par le secrétaire général de l’UDPS au gouverneur de la ville de Kinshasa, lui notifiant de l’organisation d’un meeting populaire par le vieux parti de l’opposition le 24 avril prochain, date anniversaire de la naissance du multipartisme en RDC.

Le document consulté par POLITICO.CD porte un accusé de réception du porte-parole de l’UDPS datant du 21 avril.

L’interdiction de manifestations publiques dans la ville de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo reste au cœur d’un bras de fer entre le gouvernement national et la province de Kinshasa.

Dans une adresse au Conseil de droits de l’homme des Nations Unies, Marie Ange Mushobekwa, ministre Congolais de droits humains avait indiqué que la mesure avait été levée par Kinshasa. Cette décision avait été vite démenti par le gouvernorat de la ville de Kinshasa, qui indique maintenir la décision interdisant toute manifestation publique jusqu’à nouvel ordre.