Katumbi promet de recourir aux “grands moyens” s’il n’y a pas élections le 23 décembre

En dehors des inquiétudes de l’Asadho sur le manque de volonté de Joseph Kabila d’organiser les élections pour sa succession, Moïse Katumbi Chapwe, candidat de la plateforme “Ensemble” à la Présidentielle, vient de lancer une sévère mise en garde à Kinshasa au cas où il n’y aurait pas élections au 23 décembre 2018, conformément au calendrier de la Ceni du 5 novembre 2017.

A travers son porte-parole Oliver Kamitatu, le chairman du Tout-puissant Mazembe menace Kinshasa d’appliquer des méthodes fortes pour contraindre Joseph Kabila à quitter le Palais de la nation s’il n’y a pas d’élections à la fin de cette année. En effet, dans une publication sur son compte Twitter, Olivier Kamitatu déclare que “s’il n’y a pas d’élections le 23 décembre il faudra recourir aux grands moyens ! Que personne ne nous condamne ! À bon entendeur…!

L’ancien ministre du Plan relaie le message du candidat de la plateforme “Ensemble pour le changement” à la prochaine présidentielle, qui affirme que la stabilité de la sous-région est liée aux élections présidentielles en République Démocratique du Congo.  Dans une vidéo, Moïse Katumbi indique qu’à la date du 23 décembre, si la commission électorale nationale indépendante n’arrive pas à organiser les élections, elle doit démissionner.

S’il n’y a pas élections cet année, on aura plus besoin de Monsieur Kabila. Nous allons tout simplement constater que Kabila veut s’éterniser au pouvoir” a dit Moïse Katumbi, réitérant que cette année, il ne sera accordé même pas un jour de plus à l’actuel chef de l’État.

L’ancien gouverneur du Katanga et propriétaire du célèbre club de football Tout Puissant Mazembe tonne, expliquant qu’il prendra des mesures radicales pour sauver la nation Congolaise et appelle la communauté internationale à ne pas condamner la démarche qui sera entreprise en cas de la non tenue du scrutin du 23 d décembre prochain.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…