Constant Omari Selemani (président de la Fédération Congolaise de Football, FECOFA); Roger Bondembe Bokanianga, Théobald Binamungu Rubambura (vice-présidents de la FECOFA) et Barthélemy Okito Oleka (secrétaire général aux sports et loisirs) ont été interpellés et placés en garde à vue au parquet de la commune de Matete depuis mardi 17 avril 2018 dans la soirée, a appris POLITICO.CD mercredi de sources judiciaires.

Ces trois responsables de l’entité sportive du football congolais sont poursuivis par une action menée par le bureau de Luzolo Bambi, conseiller spécial du chef de l’Etat congolais en matière de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le terrorisme.

Les quatre responsables ont été interpellées hier soir et seront entendus sur les griefs qui leur sont reprochés” indiquent les sources judiciaires près du dossier.

Les enquêtes ayant mené à ces interpellations ont été ouvertes en début avril dernier sur fond d’accusation de détournement des fonds reçus de l’Etat destinés à l’équipe nationale de football et aux clubs congolais engagés en compétitions africaines.

Constant Omari Selemani est également vice-président de la Confédération africaine de football et membre du comité exécutif de la Fédération internationale de football association (FIFA).

À 59 ans, Constant Omari Selamni a été réélu en décembre dernier pour la quatrième fois à la tête de la fédération nationale du football. Il dirige cette instance sportive depuis 2005.