Moïse Katumbi: “si quelqu’un traverse de l’autre côté,  il faut l’appeler Judas”
Democratic Republic of Congo’s opposition presidential candidate Moise Katumbi is escorted by his supporters as he leaves the prosecutor’s office in Lubumbashi, the capital of Katanga province of the Democratic Republic of Congo, May 11, 2016. REUTERS/Kenny Katombe

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, l’opposant congolais en exil depuis deux ans s’est exprimé sur des rumeurs d’un nouveau gouvernement de coalition dirigé par l’opposant Félix Tshisekedi dans le cadre de l’accord signé le 31 décembre 2016 à Kinshasa. “Nous ne cherchons pas des postes, nous cherchons à sauver ce pays. Si quelqu’un traverse de l’autre côté, cela va donner encore un soufle au président Kabila, il faut l’appeler Judas“, déclare-t-il

Si c’est moi, n’hésitez pas de m’appeler Judas. Il n’y a personne qui peut aller de l’autre côté. Ou bien on aime son peuple, ou on ne l’aime pas. Les autres traitres sont déjà partis, cette fois-ci nous sommes avec des gens sérieux“, fait savoir le président de la plateforme ensemble, appelant la population à ne plus continuer à pardonner.

Félix Tshisekedi est sorti de sa réserve mardi pour mettre fin aux “rumeurs” l’envoyant à la Primature. Pour le leader de l’UDPS, il s’agit d’une “campagne diffamatoire des forces centrifuges du pouvoir et des complexés politiques” contre lui.

La population congolaise ne doit plus continuer à pardonner des choses comme ça. Tous ceux qui sont au pouvoir ont oublié que c’est un contrat avec la population congoaise. Monsieur Kabila a oublié ce contrat-là avec la population“, appelle Moïse Katumbi.

Comme lui, le fils d’Etienne Tshisekedi affirme que “que l’UDPS et son président ne sont ni demandeurs ni preneurs d’une quelconque offre politique de ce genre”

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.