Katumbi nomme ses cadres régionaux
L‘opposant Moïse Katumbi a procédé dimanche à des nomination au sein de sa plateforme électorale “ENSEMBLE”. L’opposition Frank Diong, emprisonné, a été nommé coordonateur de la région de Kinshasa, alors plusieurs quadors prennent des postes à l’intérieur du pays.

Le président d’ENSEMBLE a d’abord rendu public une décision annonçant la création de 12 régions politiques, pour en désigner les coordonateurs dans une autre décision publiée quelques minutes après. L’opposant Frank Diongo qui purge actuellement une peine d’emprisonnement est nommé coordonateur de la ville-province de Kinshasa.

Le veil opposant Gabriel Kyungu va ainsi diriger la région du Grand Katanga, alors que Claudel Lubaya s’est vu confié le Kasaï occidental. José Endundo de son côté prend l’Equateur, Joris Mbuku le Bandundu, Jean-Claude Mvuemba du Kongo-central,  Richard Kana le Kasaï oriental, Dieudonné Bolengetenge le Bas-Uele, Norbert Ezadri le Haut-Uélé, Grégoire Kiro le Nord-Kivu, Jean-Claude Kibala le Sud-Kivu et Joseph Tshomba se voit confié le Maniema.

Moïse Katumbi procède à ces nominations alors qu’une polémique enfle en RDC sur des révélations de sa nationalité intalienne qu’il a détenu durant plusieurs années. Ces faits, qu’il ne dément ni ne confirment, pourraient l’empêcher de se présenter à la prochaine Présidentielle.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.