Félix Tshisekedi succède à son père à la tête de l’UDPS

C’est tard dans la nuit que Félix Tshisekedi a été élu à la tête de la principale formation de l’opposition en République démocratique du Congo, remportant une écrasante victoire face au seul candidat qui restait encore en lice, alors que les deux autres, David Mukeba et Paul Tshilumbu, s’étaient désistés un peu plus tôt en sa faveur.

Félix Tshisekedi a été élu avec plus de 790 voix contre seulement 8 pour son adversaire, à l’issue d’un vote à main levée vers 3h du matin.

Le Congrès de l’UDPS a connu une large participation de l’opposition où Vital Kamerhe de l’Union pour la Nation (UNC), ou encore Eve Bazaïba du Mouvement de Libération (MLC, Bemba) ont pris la parole pour faciliter ce parti.

A la tête du parti de son père, Félix Tshisekedi doit à présenter conduire la lutte pour l’alternance démocratique en RDC, tout en reconstruisant une formation politique décimée par des débauchages et scission à la suite du décès de son fondateur historique l’année dernière.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

Yoweri Museveni envoie un message spécial à Joseph Kabila après son tête-à-tête avec Félix Tshisekedi

Près de deux semaines après avoir reçu le leader du principal parti de l’opposition en RDC, le président ougandais Yoweri Museveni a envoyé un “message spécial” au président Joseph Kabila.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.