Naturalisé belge, Tharcisse Loseke a récupéré sa nationalité congolaise en 2017

Selon un document du ministère congolais de la justice, monsieur Tharcisse Loseke avait introduit en date du 26 janvier 2017 sa déclaration de recouvrement de la nationalité congolaise d’origine.

Selon ce document signé par le ministre Alexis Thambwe Mwamba, la requête du requérant Tharcisse Loseke avait donc était répondu favorablement.

Il se révèle qu’aucune cause d’indignité pouvant fonder le gouvernement à s’opposer à sa requête n’a été retenue à sa charge mais au contraire l’impétrant a conservé avec la République démocratique du Congo, des liens manifestes de rattachement, notamment d’ordre familiale ou sentimental, culturel, professionnel et économique” peut-on lire sur le document du ministère.

Un article du moniteur belge publié en juin 2010 se référant à la loi belge accordant des naturalisations, confirmait la naturalisation belge du cadre de l’UDPS monsieur Tharcisse Loseke.

Le nom de ce dernier figure depuis quelques jours parmi les titres de journaux, cela après avoir traduit en justice Jean marc Kabund secrétaire générale de l’UDPS/Limete. Il accuse ce dernier d’avoir convoqué frauduleusement le congrès de l’UDPS.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

“Il y a eu un deal entre les autortiés et Clément Kanku”, affirme un proche du Pouvoir!

Un député congolais membre de la coalition des partis au pouvoir a révélé à POLITICO.CD l’existence d’un “deal” entre “les autorités” et l’ancien ministre Clément Kanku pour “tenir l’affaire sous scellée”