Kabila avait fait annuler l’ordonnance de nomination de Badibanga après des révélations sur sa nationalité belge

Selon Tryphon Kin-Kiey Mulumba, cadre de la majorité au pouvoir, le président Joseph Kabila avait décidé d’annuler l’ordonnance portant nomination du Premier ministre Samy Badibanga quelques heures après sa publication officielle. Cette intervention avait lieu à la suite de la publication, sur les réseaux sociaux, des informations confirmant que ce dernier disposait d’une nationalité Belge.

L’ordonnance le nommant Premier Ministre fut retirée par le DirCab du Président de la République réclamant à Samy Badibanga de brandir l’arrêté du ministre de la Justice de recouvrement de sa nationalité congolaise d’origine. Une deuxième ordonnance présidentielle fut nécessaire“, dit-il via son compte Twitter.

Au téléphone de POLITICO.CD, Kin-Kiey Mulumba affirme que le président Joseph Kabila est resté “logique avec les lois”. “C’est alors que Samy Badibanga entamera des procédures pour la renonciation de sa nationalité belge, en écrivant une lettre au ministre de la Justice [Alexis Thambwe]“, fait-il savoir.

Nommé le 17 novembre 2016, Samy Badibanga a reconnu, le 26 novembre de la même année, avoir “détenu” une nationalité belge – la double nationalité étant interdite  en RDC -, mais annonçant dans la foulée l’avoir abandonné  depuis le 24 novembre de la même année.

whatsapp-image-2016-12-09-at-14-43-35Un document est publié. Il est daté 25 novembre 2016, il affirme que Samy Badibanga, nommé au poste du Premier ministre dans le cadre des accords du Dialogue de la Cité de l’Union Africaine, a introduit auprès du ministère de la Justice, sa renonciation à la nationalité belge qu’il détenait donc.

Ainsi, jusqu’à sa nomination, le 17 novembre 2016, Samy Badibanga était en réalité belge.  Le ministre Thambwe actera la demande de Badibanga, qui recouvre de ce fait sa nationalité congolaise.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.