Kabila avait fait annuler l’ordonnance de nomination de Badibanga après des révélations sur sa nationalité belge

Selon Tryphon Kin-Kiey Mulumba, cadre de la majorité au pouvoir, le président Joseph Kabila avait décidé d’annuler l’ordonnance portant nomination du Premier ministre Samy Badibanga quelques heures après sa publication officielle. Cette intervention avait lieu à la suite de la publication, sur les réseaux sociaux, des informations confirmant que ce dernier disposait d’une nationalité Belge.

L’ordonnance le nommant Premier Ministre fut retirée par le DirCab du Président de la République réclamant à Samy Badibanga de brandir l’arrêté du ministre de la Justice de recouvrement de sa nationalité congolaise d’origine. Une deuxième ordonnance présidentielle fut nécessaire“, dit-il via son compte Twitter.

Au téléphone de POLITICO.CD, Kin-Kiey Mulumba affirme que le président Joseph Kabila est resté “logique avec les lois”. “C’est alors que Samy Badibanga entamera des procédures pour la renonciation de sa nationalité belge, en écrivant une lettre au ministre de la Justice [Alexis Thambwe]“, fait-il savoir.

Nommé le 17 novembre 2016, Samy Badibanga a reconnu, le 26 novembre de la même année, avoir “détenu” une nationalité belge – la double nationalité étant interdite  en RDC -, mais annonçant dans la foulée l’avoir abandonné  depuis le 24 novembre de la même année.

whatsapp-image-2016-12-09-at-14-43-35Un document est publié. Il est daté 25 novembre 2016, il affirme que Samy Badibanga, nommé au poste du Premier ministre dans le cadre des accords du Dialogue de la Cité de l’Union Africaine, a introduit auprès du ministère de la Justice, sa renonciation à la nationalité belge qu’il détenait donc.

Ainsi, jusqu’à sa nomination, le 17 novembre 2016, Samy Badibanga était en réalité belge.  Le ministre Thambwe actera la demande de Badibanga, qui recouvre de ce fait sa nationalité congolaise.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

Yoweri Museveni envoie un message spécial à Joseph Kabila après son tête-à-tête avec Félix Tshisekedi

Près de deux semaines après avoir reçu le leader du principal parti de l’opposition en RDC, le président ougandais Yoweri Museveni a envoyé un “message spécial” au président Joseph Kabila.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.