Jean-Marc Kabund traduit en justice pour “convocation frauduleuse” du congrès de l’UDPS

Le secrétaire général de l’UDPS, Jean-Marc Kabund A Kabund est appelé à comparaître devant le tribunal de paix de Kinshasa/Matata ce 28 mars, soit 2 jours avant le congrès de son parti devant désigner le successeur d’Étienne Tshisekedi, pour avoir signé “frauduleusement” le 13 mars 2018 “un acte appelé décision convoquant le congrès de l’UDPS pour le 30 au 31 mars 2018″, indique la convocation lui a dressée.

Le plaignant s’appelle, Tharcisse Loseke Nembalemba, président de l’UDPS du premier ministre Bruno Tshibala. Selon lui, Jean-Marc Kabund s’est arrogé le pouvoir en convoquant ce congrès en qualité de ” président intérimaire ” avec l’intention de nuire aux intérêts de ce parti.

En réalité, il a violé l’article 26 des statuts de l’UDPS qui prévoit qu’en cas de la disparition du président national de l’UDPS comme cela a été le cas le premier février 2017 lors du décès d’Étienne Tshisekedi, le pouvoir de convoquer le congrès revient au directoire du parti et cela endéans un mois. Jean-Marc Kabund s’est simplement substitué au directoire en prenant cette décision de convoquer le congrès se plaint Tharcise Loseke.

Par conséquent Jean-Marc Kabund doit être “arrêté immédiatement; condamné pour faux en écriture et usage de faux; condamné au paiement des dommages et intérêts de l’ordre de 100 mille dollars payables en francs congolais ; ” et que le tribunal détruise “l’acte incriminé faux à l’occurrence la décision de convocation du congrès du 13 mars 2018”, exige le plaignant.

Pourtant, c’est à titre individuel que l’actuel premier ministre Bruno Tshibala a convoqué en décembre 2017 le congrès dit de l’UDPS (l’UDPS Limete lui déniant la qualité de convoquer le congrès et d’utiliser le label UDPS parce que auto-exclu en avril 2017) au terme duquel il a été élu le 10 décembre par acclamation, président de l’UDPS.

A l’UDPS Limete, l’on considère que l’article 26 des statuts de ce parti évoqué par Tharcisse Loseke, accorde bel et bien le pouvoir au secrétaire général Jean-Marc Kabund de convoquer le congrès devant permettre la succession d’Étienne Tshisekedi comme il l’a fait.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.