Candidature commune de l’opposition: ENSEMBLE et UNC sur la même longueur d’onde

Vital Kamerhe, président de l’Union pour la Nation Congolais (UNC) a une fois de plus réitéré son appel à un candidat unique  et commun de l’opposition pour la présidentielle du 23 décembre prochain. Dans une interview jeudi dernier sur POLITICO.CD, l’ancien président de l’Assemblée nationale a néanmoins fait savoir que les opposants doivent d’abord s’organiser.

J’ai déjà eu quelques discussions avec Moïse Katumbi (…) nous serons tous à égalité, chaque coalition présentera son candidat et nous aurons ensuite un débat entre nous, nous aurons des négociations entre nous” a-t-il expliqué affirmant que la création des plateformes électorales au sein de l’opposition n’empêche en rien la désignation d’un candidat commun.

De son côté, Christophe Lutundula, cadre de la plateforme “Ensemble” et un des fondateurs du Rassemblement, semble aller dans la même direction. Dans une interview le lundi 26 mars à la radio allemande Deutsche Welle, le député congolais affirme que la plateforme qui soutient Moïse Katumbi prend en compte les appels autour de cette candidature commune, tout en insistant sur le fait qu’il faut s’organiser autour de la question.

Nous prenons, avec beaucoup d’attention, les appels qui sont lancés tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Mais il faut dire que pour qu’on arrive à une candidature unique, il faudra au départ que chaque composante de l’opposition s’organise. On ne peut pas aller à une candidature unique sans savoir qui est candidat”, dit-t-il.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…