Pour la MP, la double nationalité disqualifie Moïse Katumbi à la présidentielle

La Majorité présidentielle a une fois de plus commenté la question de nationalité de Moïse Katumbi au cours d’une conférence de presse tenue ce samedi 24 mars à Kinshasa par son porte-parole André Atundu. Selon lui, cette question de double nationalité disqualifie Moïse Katumbi à la prochaine présidentielle.

Pourtant, le moratoire accordé aux politiciens binationaux en 2007 pour abandonner la nationalité étrangère qu’ils détenaient en concurrence avec celle congolaise court toujours. André Atundu a précisé que ce moratoire ne concerne pas Moïse Katumbi car n’étant pas membre de l’Assemblée nationale. “Le moratoire sur la double nationalité concerne seulement les membres de l’Assemblée nationale”, a-t-il déclaré.

Pour avoir été élu député provincial en 2006, Moïse Katumbi a été brièvement membre de l’Assemblée provincial de l’ancienne province du Katanga avant d’être élu gouverneur de cette même province qu’il a dirigée pendant 8 ans.

C’est le président de l’Assemblée national Vital Kamerhe qui a décrété le moratoire sur la double nationalité en 2007, alors que plusieurs député nationaux était accusé de détenir la nationalité congolaise concurremment avec d’autres nationalités et cela en violation de l’article 10 de la constitution. Ce moratoire initialement de 3 mois demeure jusqu’à ce jour.

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.