Un temps présenté comme “les Forces du changement”, la plateforme électorale de l’ancien gouverneur du Katanga est finalement présentée ce lundi, dernier jour du conclave qui se tient depuis le week-end à Johannesburg, sous le nom de “ENSEMBLE”.

“Aujourd’hui, nous créons notre mouvement électoral pour changer le ! « Ensemble » est un mouvement ouvert à tous. « Ensemble » nous mettrons fin à la dictature et irons gagner les élections!” dit l’opposant congolais via son compte Twitter.

Réunis pour trois jours, plusieurs dizaines d’opposants vont s’efforcer de définir une stratégie pour l’élection présidentielle du 23 décembre destinée à désigner un successeur au président Joseph Kabila.

Ce qui nous réunit ici, c’est avant tout le rejet de la dictature qui s’est installée dans notre beau pays et la volonté de bâtir un monde meilleur pour nos compatriotes”, a déclaré M. Katumbi devant une centaine de participants.

Richissime homme d’affaires, exilé en Belgique depuis mai 2016, officiellement pour s’y faire soigner, M. Katumbi, poursuivi par la justice congolaise craint pour sa sécurité, les autorités congolaises ayant promis de l’arrêter dès son retour au pays.