Moïse Katumbi et ses alliés convoquent “une grande réunion électorale” en Afrique du sud

Deux composantes majeures du Rassemblement, principale coalition de l’opposition en République démocratique du Congo, mettent cap sur l’Afrique du Sud où doit se tenir une “grande réunion” autour de l’opposant Moïse Katumbi, candidat déclaré à la Présidentielle du 23 décembre prochain.

Jean-Bertrand Ewanga, secrétaire exécutif de l’Alternance pour la République,  qui soutient cette candidature Katumbi, vient d’arriver sur place, confirmant la tenue prochaine de cet meeting. Il s’agit, selon l’opposant congolais, d’une réunion autour de la situation socio-politico-culturelle du pays. 

La semaine dernière, le député Ewanga a ouvertement rejeté la “Transition sans Kabila”, idée pourtant soutenue par plusieurs autres composantes de la principale coalition de l’opposition en RDC. 

Il y a eu débat autour du président du Rassemblement Félix Tshisekedi, nous avons demandé le mode opératoire, ils ne nous convainc pas, nous qui prônons la non-violence. Nous pensons que seul l’accord de la Saint-Sylvestre est la solution viable à la crise.  Notre problème c’est son application et surtout dans sa volée de décrispation politique“, explique le député Ewanga, joint au téléphone par POLITICO.CD.

Moïse Katumbi, qui vit en exil en Europe, prendra également part à ce meeting. Les deux coalitions pourraient annoncer la formation d’une plateforme électorale au service de M. Katumbi. 

Félix Tshisekedi, le président du Rassemblement, a déjà annoncé sa volonté de présenter sa candidature à la même présidentielle sous la bannière de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), l’autre composante majeure de la coalition anti-Kabila.

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.