Moïse Katumbi et ses alliés convoquent “une grande réunion électorale” en Afrique du sud

Deux composantes majeures du Rassemblement, principale coalition de l’opposition en République démocratique du Congo, mettent cap sur l’Afrique du Sud où doit se tenir une “grande réunion” autour de l’opposant Moïse Katumbi, candidat déclaré à la Présidentielle du 23 décembre prochain.

Jean-Bertrand Ewanga, secrétaire exécutif de l’Alternance pour la République,  qui soutient cette candidature Katumbi, vient d’arriver sur place, confirmant la tenue prochaine de cet meeting. Il s’agit, selon l’opposant congolais, d’une réunion autour de la situation socio-politico-culturelle du pays. 

La semaine dernière, le député Ewanga a ouvertement rejeté la “Transition sans Kabila”, idée pourtant soutenue par plusieurs autres composantes de la principale coalition de l’opposition en RDC. 

Il y a eu débat autour du président du Rassemblement Félix Tshisekedi, nous avons demandé le mode opératoire, ils ne nous convainc pas, nous qui prônons la non-violence. Nous pensons que seul l’accord de la Saint-Sylvestre est la solution viable à la crise.  Notre problème c’est son application et surtout dans sa volée de décrispation politique“, explique le député Ewanga, joint au téléphone par POLITICO.CD.

Moïse Katumbi, qui vit en exil en Europe, prendra également part à ce meeting. Les deux coalitions pourraient annoncer la formation d’une plateforme électorale au service de M. Katumbi. 

Félix Tshisekedi, le président du Rassemblement, a déjà annoncé sa volonté de présenter sa candidature à la même présidentielle sous la bannière de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), l’autre composante majeure de la coalition anti-Kabila.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.