Dans son rapport intitulé: “L’art du possible : Le Nouveau Mandat de la MONUSCO“, ce groupe indépendant de haut niveau chargé d’étudier les opérations de paix des Nations Unies a recueilli des résultats qui donne l’opposition congolaise large vainqueure des prochaines élections en RDC.

Selon ce document, consulté par POLITICO.CD, il apparaît qu’environ seulement 17% des électeurs voteraient pour un candidat présidentiel issu de la coalition au pouvoir.

Au contraire, à la question: “Si les élections présidentielles se tenaient dimanche prochain, pour quel candidat voteriez-vous?“, Moïse Katumbi récolte jusqu’à 26% durant le mois de janvier 2018, 24% en novembre 2017 et pas moins de 36% en février 2017.

Il est largement devant Félix Tshisekedi, qui a ouvertement déclaré sa candidature pour cette Présidentielle. Le fils d’Etienne Tshisekedi récolte seulement 14% en janvier 2018, contre 17% en novembre 2017 (son plus haut niveau).

Du côté du pouvoir congolais, seul Matata Ponyo s’entire avec seulement 3% en janvier 2018, ou 5% en novembre dernier.

L’autre candidat de l’opposition qui sort du lot est sans doute Vital Kamerhe, qui recueille pas moins de 9% en janvier 2018 (son plus haut niveau)