L’ex-général Faustin Munene arrêté au Gabon: s

Selon son parti, la Convention du peuple pour le progrès et la démocratie (CPPD, le général Faustin Munene est aux arrêts depuis le mercredi 10 janvier au Gabon.

En mars 2011, le général-major Munene avait été condamné par contumace à la prison à perpétuité par un tribunal militaire de République démocratique du Congo.

Kinshasa accuse le général d’être le commanditaire de l’attaque du 27 février 2011 contre la résidence du président Joseph Kabila et du camp militaire Kokolo à Kinshasa.

Cela avait fait 19 morts dont onze assaillants et huit soldats.

Il est aussi accusé par Kinshasa de “tentative de coup d’Etat” dans la province du Bandundu (ouest) en novembre 2010.

Le général Munene avait été arrêté à la mi-janvier 2011 au Congo-Brazzaville, à Pointe-Noire, avant l’attaque de la résidence du président Kabila.

Brazzaville avait refusé de l’extrader vers Kinshasa, qui avait rappelé son ambassadeur en mars 2011 en signe de protestation.

L’officier a été vice-ministre de l’Intérieur et chef d’état-major des forces armées congolaises sous Laurent-Désiré Kabila, ancien président et père de Joseph Kabila, l’actuel président de la RDC.

Avec BBC

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.