L’opposant Moïse Katumbi se joint à l’appel de l’Eglise catholique pour réclamer l’application de l’accord du 31 décembre 2016 et le départ du président Joseph Kabila. Dans un message publié jeudi sur son compte Twitter, le leader du G7 appelle ses partisans à suivre les consignes des catholiques.

“Avec l’appel des curés de Kinshasa et du comité laïc, l’Eglise dit NON à la dictature. Je me joins à leur voix, et au-delà de la capitale, appelle tous les Congolais à suivre ces consignes“, dit-il.

Dans un message publié mercredi, les curés de Kinshasa appellent à des manifestations pacifiques à partir de ce jeudi 14 décembre 2017.

« Chaque jour, après la messe du matin, il est prévu la récitation de la « Prière pour la nation », précédée de la lecture de l’extrait du message de la CENCO et tous les jeudis à 21 heures, les cloches des églises vont sonner », dit ce message publié sur la page Facebook de la CENCO.

Ces cloches, explique le message,  devront retentir pendant une quinzaine de minutes et la population est priée de les accompagner par toute sorte de clameur et de vacarme.

 

8 comments

  1. C’est franchement contradictoire de réclamer en même temps l’application de l’Accord dit de la CENCO et le départ du Président Kabila, alors que cet Accord qui n’est du reste qu’un instrument politique, prévoit le maintien de l’actuel Chef de l’Etat conformément à la Constitution en son article 70. Donc, c’est du bluff; dites au peuple ce que vous cachez derrière vos propos.

    1. Anatole Dilomba, que ferais-tu si le chef de l’État actuel trouve indéfiniment des manoeuvres pour que les élections n’aient pas lieu? Tu vis dans ton propre monde de rêves avec Kabila. Même le film de Jésus a connu une fin. Kabila en connaîtra aussi, que tu le veuilles ou non et c’est pour bientôt. Où est le tout puissant Mobutu?

      1. Bertino, Si tu n’as pas d’arguments pour me contredire, il serait mieux de te taire. En effet, je soutiens rationnellement qu’il est illogique et moins intelligent de réclamer en même temps l’application de l’Accord qui confirme une des dispositions pertinentes de la loi fondamentale et le départ du président Kabila. Donc, il n’est pas question de dire que je vis dans mon monde de rêves avec kabila, c’est le contraire car c’est toi qui rêve et ne sais pas ce que tu veux. C’est contradictoire.

  2. Moïse, Eglise catholique et toute la compagnie,
    Arrêtez de distraire le peuple qui souffre et qui est meurtrie chaque jour de son existence. Si vous n’êtes capables de faire le message, alors, laissez le peuple tranquille.
    Moïse, la meilleure manière de combattre le feu et le feu. Il faut donner un mot d’ordre véritable. Le peuple congolais qui croupit dans la misère est prêt à se sacrifier pour les générations futures, pour sa liberté, pour sa paix. Mais, il a besoin d’un leader fort qui dira advienne que pourra…
    Il faudrait en finir

  3. Dommage! Dilomba Anatole, je te croyais intelligent et réfléchi . Ton pays traverse une période très critique qui besoin des initiatives de toute part. Il est indécent de critiquer ceux qui osent faire quelque chose,le mieux serait d’apporter d’autres stratégies qui pourraient aider le peuple congolais à sortir du joug occidento- kabiliste. Le peuple souffre,c’est vrai! Qui peut la sauver et comment? C’est là où chacun est appelé à porter sa pierre à l’édifice.

  4. Franchement moi je ne comprends rien de rien l’ un est pour une chose et l’ autre est contre alors qu’ils sont dans une même plateforme G7. Kyungu dit :”que les opérations électorales soient surveillées par la communauté internationale. Transition sans Kabila, ce n’est pas notre problème. Nous, c’est élection sans Kabila. Il y a une nuance.” d’autre part Felix et Kabund disent :” transition sans Kabila ou rien” alors que tous son membre du Rassemblement.!!

    1. Merci Vick pour ton commentaire. tous ces opposants doivent nous dire ce qu’ils veulent au lieu de faire du bluff. Veulent-ils une transition sans Kabila ou des élections sans Kabila? Nous ne voulons plus de transition mais nous voulons les élections. Alors, allons aux élections.

  5. Le peuple soufre,c’est vrai. Mais;pas seulement en rdv, c’est toute l’Afrique y compris les îles…Si l’on réfléchit bien, tous les dirigeantes africains sont bêtes ou moins lettrés ? non monsieur !
    Le problème est ailleurs. Celui qui vous nourrit; vous dîtes; ce n’est pas assez; je veux plus….Saurez-vous quantifier ce que tu auras auprès de l’autres.? Les prêtres jouent une partition pré-établi.

Comments are closed.