Les Etats-Unis, le Canada et la Suisse appellent à la stricte mise en oeuvre du calendrier électoral

Les trois pays font savoir qu’après le calendrier électoral récemment publié, fixant la tenue des élections le 23 décembre 2018, d’autres “mesures importantes doivent être adoptées pour mettre en place un environnement qui favorise la tenue d’élections crédibles.

“L’annonce d’une date pour ces élections constitue une étape importante de la première passation des pouvoirs pacifique et démocratique de la RDC”, dit ce communiqué.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI), dit le communiqué, quant à elle, a l’obligation de respecter la date des élections de décembre 2018 et son propre calendrier. “Ce calendrier fournit plusieurs cibles pour mesurer les progrès de la CENI en vue d’atteindre cet objectif.”

Les cibles les plus immédiates sont l’adoption par le Parlement des révisions de la loi électorale d’ici la fin de la session législative, le 15 décembre, et l’achat par la CENI du système nécessaire pour nettoyer le registre des électeurs, étant donné que ce processus doit débuter en décembre. Malheureusement, certains signes semblent montrer que la CENI accuse un retard à cet égard“, explique le communiqué consulté par POLITICO.CD.

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.