Le non départ de Kabila inquiète le Rwanda

Dans une interview en juin dernier au The Africa Report, diffusée le jeudi 30 novembre, la ministre rwandaise des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo est revenue sur la situation en République démocratique du Congo, affirmant l’inquiétude de son pays face à l’instabilité.

Il est difficile de prédire ce qui va se passer en RDC“, dit-elle. L’incertitude actuelle quant à savoir quand et comment le président Joseph Kabila va se retirer contribue à l’instabilité, ajoute-t-il dans cette interview en anglais. 

Nous avons eu [le sentiment que la crise s’aggravait] avant la fin de l’année dernière à l’expiration du mandat du président“, dit-elle.  Pour la chef de la diplomatie rwandaise, le président Kabila a annoncé qu’il démissionnerait fin 2017, ce qui signifie, dit-elle, que nous devrions revenir en arrière et regarder quelles sont les étapes nécessaires.

Je suis sûr que le président Kabila et de sa famille politique ont un plan. Il y a eu le décès d’Étienne Tshisekedi, ce qui a apporté un autre élément politique compliqué à la discussion… Je n’ai pas besoin de dire quelle est la taille du pays, mais les différentes parties de la RDC veulent probablement des choses différentes, donc c’est vraiment une situation très compliquée“, explique-t-elle.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.