Lundi matin à Johannesbourg, toute l’équipe du TP Mazembe s’apprête à prendre un vol régulier pour la ramener à Lumumbashi où elle doit célébrer sa victoire à la Coupe de confédération acquise samedi, après un match nul contre les sud-africains du SuperSport United FC, en finale retour de la 14ème édition de cette compétition à Pretoria.

Arrivée à l’aéroport OR-Tambo, principal aéroport du pays, le vol de la compagnie SAA, censé décoller à 9h est tout à coup retardé jusqu’à 19heure. Dix heures de décalage, du jamais vu en Afrique du Sud, même si plusieurs autres vols ont subi un décalage plus léger.  Problème, l’équipe congolaise a prévu arriver en plein jou à Lubumbashi pour célébrer son sacre avec ses supporters.

La compagnie South Africa Airways (SAA), joint par POLITICO.CD, renseigne qu’il y a, outre des perturbations internes, des problèmes “de l’autre côté”, à savoir du côté des autorités aéroportuaires de la RDC; sans donner plus de détails. Des accusations fusent alors à l’endroit des autorités congolaises qui auraient peur d’un mouvement de foule dans la ville cuprifère.

POLITICO.CD ne sera jamais capable de joindre les autorités congolaises. Face à cette situation, les dirigeants du TP Mazembe, club qui appartient à l’opposant Moïse Katumbi, trouvent une autre alternative.  L’équipe prendra finalement un vol pour atterrir en Zambie, pour enfin fouler le sol lushois le mardi et plein jour.

Retour au pays ce mardi après-midi. La délégation quitte Joburg demain matin via la Zambie afin d’arriver à Lubumbashi à la lumière du jour“, insiste le Directeur sportif et Manager Général du TP Mazembe Frédéric Kitengie via con compte Twitter.